Bandeau de fond
Retour page accueil
Docelles
Carte > Lorraine > Vosges > Docelles > LE GRAND MEIX
augmenter la police police par défaut diminuer la police

LE GRAND MEIX

LE GRAND MEIX

 1478-1998

Ce lieu qui vit l'apparition d'une forme constituée de vie collective à DOCELLES, devait être le premier à s'éveiller au bruit des marteaux des moulins à papier. Si la date de la création réelle de cette papeterie reste encore discutée, nous opterons nous, pour 1478, date à laquelle apparaît Jehan BARAT.

De nombreux propriétaires ou amodiataires et locataires vont se succéder au Grand-Meix avant que ne se dessine une véritable dynastie papetière en 1773, qui ne prendra fin qu'en 1977.

Achats, ventes et reventes vont se succéder, alternant avec les heurs et malheurs que nous conte l'histoire.

L'hiver 1573 a été rude et-Anthoine GOZ fait requête au Duc afin d'obtenir de la forêt de Tannîères (une fois encore) 12 à 15 pièces de bois, pour réparer les dommages causés. Le gel et les crues sont alors de grands ennemis des Compagnons comme le brouillard et la chaleur qui empêchent le collage du papier. Le Moulin a vraisemblablement 3 roues qu'il conservera jusqu'au milieu de XVième.

 

 

 

 

 

A peine se relève-t-il qu'il subit de plein fouet les affres de la guerre de Trente Ans, les façades présentent des trous béants par lesquels s'engouffrent vent, pluie, et neige. Il faut toute la force de Daniel CUERIN pour réparer ces outrages : 2 roues, les piles, les fenêtres et faire repartir la production. Le travail sera poursuivi par Joseph JACQUOT qui rénove le Grand Meix qui apparaît nettement sur un plan de 1734.

Ce travailleur infatigable meurt en 1734. Le moulin passe de main en main pour arriver le 16 octobre 1773 dans les mains de Joseph VILLIET, fondateur de la longue lignée de la famille BOUCHER que termina Robert CUNY en 1977.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
Malgré les difficultés dues à la révolution, Nicolas BROCARD fait prospérer cette affaire passée à 6 piles et 2 hollandaises en 1779. Son fils Hippolyte installe une machine à papier en 1839, au grand drame de ses confrères mais il rencontre un problème déjà d'actualité... "je n'ai pas encore recomposé les ouvriers qui me sont nécessaires ......"

 

 

Que ce soit pour la fabrication manuelle du papier dans le secret des cuves ou pour l'industrialisation de celle-ci, les vallées ont drainé des gens de toute région, de tout pays : Allemagne, Italie, Suisse .... plus loin encore, apportant leur savoir et leurs connaissances qui participent à ce mystère :

LA FEUILLE DE PAPIER

phénomène accentué depuis 1978; l'entreprise recherche et engage les femmes et les hommes en fonction de leurs compétences, dans toutes les régions afin de valoriser et développer le potentiel papetier existant, issu de l'expérience séculaire des Vosgiens.

Ainsi va aller le temps, la papeterie connaissant un essor continu qui se traduit à travers les chiffres :

1783

3 ouvriers

AN IX

42 hommes et femmes - 8 enfants

1819

54 ouvriers

1861

150 ouvriers

1878

110 ouvriers

1993

175 ouvriers

- Tonnage :

Il nous a semblé intéressant d'indiquer ici l'évolution de la production annuelle de papier :

1789

30 tonnes

1800

36 tonnes

1846

200 tonnes

1993

100 000 tonnes

 

Une telle progression s'explique par la modernisation toujours poussée et par les qualités et les compétences, l'amour du travail bien fait que l'on rencontre dans notre population papetière.

- La machine 1(laize 181 cms maxi), spécialisée dans le bristol, le papier duplicateur et le monotype (seule usine à le fabriquer) a cessé toute activité vers 1978.

- La machine 2, de 140 cms de laize maxi, produisant des papiers dits Écritures quittait DOCELLES en 1959 pour le Portugal.

Sous l'impulsion de Monsieur Robert CUNY, la machine "3" voyait le jour durant l'hiver 1954/1955, répondant à une demande de KRAFT, et 10 ans plus tard la "MARIE" était mise en route.

Un tournant : 1978

Soufflant ses 500 bougies, la Papeterie s'offre comme cadeau d'anniversaire la dimension internationale, entrant dans le giron du Groupe Finlandais KYMMENE. Peu à peu l'image du Griffon va s'imposer à son environnement.

Servie par une équipe compétente, la machine à papier "VOITHDORRIES (laize 3m84, vitesse 1000m/mn) équipée d'une double toile et d'une nouvelle size-press, assistée d'un contrôle centralisé, produit du papier fin de haute qualité :

  • - pour impression OFFSET
  • - pour la bureautique
  • - articles scolaires, enveloppes et usages spéciaux

dont chaque produit porte très haut le nom de notre département :

  • - VOSGISTAR, Papier Offset pigmenté
  • - VOSGILUX, Papier reprographique de haute blancheur
  • - VOSGISET, Papier Offset de haute blancheur
  • - VOSGICLASS, Papier Écriture
  • - VOSGIPOSTE, Papier pour enveloppes
  • - VOSGIGOLD, Papier bureautique multifonctions haut de gamme

Une chaîne ramettes entièrement automatisée complète ces installations.

L'énergie est fournie par une chaudière au charbon... lorrain.

 

1996

Deux groupes finlandais UPM (United Paper Pill) et Kymmene fusionnent en 1996 pour former le premier groupe mondial de fabrication de papier. Papeteries de Docelles S.A. fait partie de cette grande famille mondiale.

La marche en avant continue, fondée sur la recherche, la qualité des produits et le savoir-faire des Femmes et des Hommes, atouts du futur, vers ..... 2478.