Bandeau de fond
Retour page accueil
Docelles
Carte > Lorraine > Vosges > Docelles > VITRAIL DE SAINT ANTOINE
augmenter la police police par défaut diminuer la police

VITRAIL DE SAINT ANTOINE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          VITRAIL DE SAINT ANTOINE

        Patron des Papetiers Vosgiens

 

a -Filigrane à la guivre, anonyme.

4 -Filigrane à la main fleurie au-dessus duquel figurent les initiales de Claudon Vautrin, amodiateur de la Papeterie de Lana, 1664.

III. Fabrication du papier à la main, en Lorraine, quinzième, dix-huitième siècle. Une femme trie les chiffons ou pattes qu'un homme lui apporte. Un ouvrier surveille le défibrage : la roue d'eau fait tourner un arbre à cames qui oblige quatre énormes maillets à se soulever. Ils retombent dans une pile, de Leur propre poids.

3 - Filigrane à la Couronne d'Empereur au-dessous duquel figure un A gothique, contremarque du petit Antoine, propriétaire de la Papeterie du Grand-Meix, 1535-

Il. - Prisonniers des musulmans au treizième siècle, des croisés s'affairent à la fabrication forcée du papier, dans un moulin syrien. Environnés de fleurs de papyrus, ils écrasent et préparent Ies fibres nécessaires.

2. - Filigrane à la tête de boeuf surmontée d'une croix autour de laquelle s'enroule un serpent. Provenance vosgienne 1549

I - Fabrication du papier par les Chinois, inventeurs du procédé, vers le premier siècle de notre ère. L'un d'eux attise le foyer qui chauffe un récipient dans lequel s'opère le lessivage de l'écorce du mûrier. Un autre pile, dans un mortier, l'écorce lessivée pour en libérer les fibres. Un troisième étend. à l'aide d'un brosse, sur un mur chaud à double paroi, la feuille donnée par la forme. Ainsi cette feuille séchera et prendra le lissage du mur sur lequel elle était appliquée.

1. - Filigrane à la Tour fleurdelisée d'Épinal, 1471-

IV. - Suite de la fabrication du papier en Lorraine. L'ouvreur fait une feuille à l'aide de la forme qu'il a plongée dans la pâte que contient la cuve. Au premier plan rutile le pistolet ou foyer destiné à maintenir le contenu de la cuve à une douce température. Derrière l'ouvreur, Ie coucheur fait une porse : une feuille, un feutre, etc. Au fond, le formaire examine la vergeure d'une forme.

 

 

 

 

 

SAINT AINTOINE

debout, les bras croisés sur la poitrine, tient de la droite un rouleau de papier. Son visage est glabre. Sa tête est rasée, sauf une couronne de cheveux. Il est vêtu d'un froc bleu ardoise sur lequel pend une clochette, retenue à l'épaule par une forte chaîne. Un cochon est à ses pieds. A la partie inférieure du sujet, l'inscription:

SAINT ANTOINE-ERMITE

 

 

 

 

c. - Filigrane de la Papeterie de Lana avec la date traditionnelle de sa fondation.

 

 

 

VIII. - Machine moderne à papier sans fin.

b. - Filigrane au globe terrestre surmonté d'une croix, anonyme.

 

 

5. - Filigrane au Coeur surmonté d'un 4 de chiffre. Au milieu du coeur, les initiales de Claude Gérard, propriétaire de la Papeterie de Vraichamp,1620.

 

V. - Suite de la fabrication du papier. Deux Compagnons pressent une porse. Un troisième examine la feuille.

 

6. - Filigrane aux armes de Saxe et aux initiales de Daniel Guérin, propriétaire de la Papeterie du Grand-Meix, 1648.

 

VI. - Suite de la fabrication du papier. Près du cabestan détendu, un Compagnon a séparé Ies feutres de la porse. Une ouvrière étend les feuilles sur les cordes du séchoir à l'aide d'un ferlet. Une autre lisse une feuille à l'aide d'une pierre. -

 

7 -Filigrane au double C couronné, Papeterie de Lana, circa, 1710-

 

VII. - Deux bourgeois du Premier Empire et un Compagnon examinent le fonctionnement de la première machine à papier de Robert, d'Essonnes.

8. - Filigrane à la Croix de Lorraine, Docelles 1947.

Ce vitrail, exécuté par le maître Verrier Gabriel L 0 I R E, de Chartres, remplace l'un des Vitraux, de l'église de Docelles, détruits pendant la guerre, en septembre 1944